L’épilation définitive au laser, mon expérience

Depuis la fin des années 90, le laser est une pratique plutôt courante aux Etats-Unis.
A cette époque, j’étais très jeune et à chaque visite chez ma dermatologue, j’avais droit à la même rengaine malgré un petit duvet qui me complexait énormément : je devais être patiente car même si cette nouvelle technique se démocratisait en France, il fallait tout de même que je sois majeure afin de signer une décharge. Et j’ai patiemment attendu que ce jour arrive, avec de la cire froide.

Les risques sont les suivants : surpigmentation de la peau, brûlures superficielles (accessoirement petites croûtes, mais je n’en ai jamais eu) et effet inverse (repousse de poils sur les joues, la poitrine, les épaules, le cou).
C’est un risque plus fréquent chez les peaux mates que chez les peaux claires qui surviendrait lors de la ménopause ou pendant la croissance (sachant que sauf cas exceptionnel, comme un risque de suicide potentiel (ça arrive…), il faut avoir 18 ans pour faire des séances) et lors d’une épilation d’un duvet, mais il reste très rare.

Je lis souvent des commentaires de femmes hésitant à faire ce type d’épilation car il n’y a pas assez de « retours », que c’est « trop récent pour en connaitre les conséquences sur la peau » alors que cette pratique existe depuis déjà une bonne quinzaine d’années. Sûrement parce que les prix ont diminué et que les esthéticiennes peuvent désormais le pratiquer, je ne sais pas. En tout cas, un retour sur une dizaine d’années de pratique de ma dermato en qui j’ai une entière confiance a suffit à me convaincre.

Ses premières clientes (qu’elle continue de suivre) sont toujours aussi ravies du résultat, qui est durable et sans danger.
Certaines ont fait l’intégralité du corps, d’autres ont ciblé des zones. Je me suis donc lancée il y a deux ans seulement, car c’est tout de même un coût pour le portefeuille qu’il faut pouvoir assumer. Pour commencer, j’ai décidé de faire le dessus de la lèvre supérieure, le maillot et les aisselles.

Comme pour l’épilation électrique, le laser ne se pratique qu’à la fin de l’automne, l’hiver et jusqu’au début du printemps.
Interdiction de faire une séance de laser si j’ai la peau bronzée, si j’ai pris le soleil ou utilisé un autobronzant durant les deux mois précédents.

Je dois m’y rendre sans aucun produit sur le visage, type crème hydratante ou maquillage, ni déodorant pour l’épilation des aisselles, etc.

Une fois sur la table, elle me passe des lunettes noires qui protègent les yeux du laser.

La douleur, je la décris comme un léger coup d’élastique. Il y a des endroits où la peau est plus fine et donc bien la douleur est légèrement plus forte. Une crème anesthésiante peut être appliquée 24h au préalable mais je ne l’ai pas tenté car je ne suis pas douillette.

Je ressors de la clinique avec la peau rouge, et cela dure une dizaine de minutes.

En attendant la prochaine séance, je ne dois pas m’épiler à la cire ou à la pince à épiler. Je peux m’épiler au rasoir, au ciseau et à la crème dépilatoire, qui ne touchent pas la racine du poil.

Au bout d’un mois et demi, les plus résistants refont leur apparition. L’idéal est de laisser deux à trois millimètres pour la prochaine séance de laser, soit une dernière épilation du corps environ 72h à l’avance, et deux semaines sur le visage.

L’avantage du laser, c’est qu’il peut traiter tous les types de peaux, quelque soit la carnation.
En revanche, les poils blonds ne seront pas évincés car le laser détruit la mélanine en chauffant le bulbe à la racine du poil.

C’est un excellent investissement malgré les prix : je paie ma tranquillité à vie. Les prix pratiqués par ma dermato ne sont pas excessifs :
Pour les jambes, les aisselles, le maillot, il faut entre 3 et 6 séances. La première séance coûte, par partie, 200€ puis le prix descend à 120€ lors des séances suivantes, sauf si la densité est sensiblement la même que lors de la première séance et ce n’est pas mon cas. Pour le maillot, il m’a fallu 6 séances.

Sur le visage, chaque partie coûte 92€ et c’est un prix fixe. Au dessus de la lèvre, il m’a fallu pratiquement 10 séances.
Je commence les aisselles à la fin de l’automne, je ne peux pas vous en dire plus, si ce n’est qu’il faut venir sans avoir mis du déodorant. Sur ma mère, il a suffit de trois séances.
A savoir aussi que le nombre de séance pour chaque zone dépend vraiment de la nature de votre pilosité.

Si j’ai oublié quelque chose ou que vous avez d’autres questions, je me ferais un plaisir d’y répondre par mail ou par commentaire!

Êtes-vous tentées ou l’avez-vous fait ?

Publicités

6 réflexions au sujet de « L’épilation définitive au laser, mon expérience »

  1. oui j’ai commencer moi pour le dessus de la lèvre aussi, j’ai fait 2séances et je n’ai cash plus rien déjà, mais j’attend d’être sur Bx pour y retourner! En tout cas moi à chaque fois je pleure LOL je suis douillette!!!

    • Ah c’est bien ça ! Moi ça repousse toujours un peu… :/
      Ah mince! Je ne suis pas du tout douillette et je trouve que ça dure 10 secondes !

  2. c’est marrant j’en ai parlé aujourd’hui avec une collègue on se posait des questions et tu y réponds 😉
    alors moi vu ma faible pilosité… la cire me va bien.
    par contre il y a un endroit que je rêverai de ne plus épiler ! le maillot. Petite question: il t’a fallu 6 séances, as-tu eu d’autres retours sur le nombre de séane (pour savoir si ça dépend de la densité ou si c’est tjs à peu près pareil). Donc si je compte bien ça fait 800€ le maillot ???

    • Ah et bien je suis contente, c’est le but de l’article ! 🙂
      Ca dépend vraiment de la densité, en fait lors de la repousse la dermato estime le nombre de séances qu’il faudra en plus.
      C’est bien ça !

Commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s