La Vie à la New Yorkaise

« I want to be a part of it, New York, New York ! »
Après un peu plus de deux mois passés à New York et une absence sur le blog en conséquence, me re-voici, bien installée dans l’East Village, prête à vous partager mes premières expériences New Yorkaises ! Petit cours rapide de sociologie.

20130822_213300

Vous êtes européenne, non ?
C’est une réflexion que j’entends souvent, quand on me demande d’où je viens. Qu’est-ce qui nous caractérise des américaines ? Qu’est-ce qui fait de nous des européennes, alors que nous nous sentons vraiment françaises, mais pas du tout européennes ? Et finalement, moi aussi maintenant, je repère les européens. Nous sommes vraiment différents des américains: dans le ton de la voix, dans la gestuelle, dans la façon de penser et de s’habiller bien-sûr, mais je ne vais pas m’éterniser là-dessus, c’est un fait. Enfin bref, je me sens un peu plus européenne maintenant.

20130815_201118

De la recherche d’appartement.
Avant de partir, je savais déjà que le loyer allait être conséquent, surtout dans Manhattan. Mais ce fut bien pire encore ! Après des semaines entières de galères et de stress intense, mon amie française et moi avons pris un appartement 2 chambres en plein coeur d’East Village, pour beaucoup plus que tous nos précédents loyers. J’ai carrément doublé mon dernier loyer parisien… Nous en avons visité beaucoup, une bonne vingtaine, et il n’y a qu’un immeuble qui nous ait vraiment plu…
Ensuite, il faut savoir qu’en passant par une agence, il y a les exigences du propriétaire : garant américain parfois obligatoire, souvent 1 an ou 6 mois de loyer en avance parce que vous êtes étranger, plusieurs mois de caution et enfin les frais d’agence qui représentent généralement entre 8 et 15% du loyer annuel. Ne faîtes pas le calcul, c’est déprimant.

20130822_221343

Donc le bon plan, c’est encore de chercher sur Craigslist ou EasyRoommate mais parfois même les colocataires ont des exigences farfelues. Pour ma part, j’ai préféré déménager une dernière fois, j’ai trouvé une chambre toute seule à quelques blocs de là, toujours East Village bien-sûr car j’adore ce quartier, dans une rue calme, avec moins de vis-à-vis. L’appartement est moins cher et je vis avec une Allemande très sympa de surcroît.

20130920_134336-2

French girl = easy.
Vous êtes Françaises, vous êtes un cliché pour les américains, comme chaque pays bien évidemment. Nous aimons le fromage, nous buvons du bon vin, nous avons un sens du style (franchement il y a des jours… J’ai juste envie de leur demander en quoi mon jeans avec un petit top et des talons me définissent mais passons passons). Et surtout, nous sommes faciles. Ils pensent que nous françaises, couchons le premier soir et ils sont assez osés du coup. Alors que franchement, les américaines en soirée, on ne va pas généraliser mais plus c’est court et plus c’est moulant, mieux c’est. Quelle que soit la corpulence de ces demoiselles d’ailleurs. Et le pire, c’est qu’elles se pensent vraiment classes… Je suis sûre que les français pensent que ce sont elles, les filles faciles.

20130922_001508

Donc pour les hommes américains, les françaises, nous sommes subtiles, so classy, de parfaites et charmantes petites saintes nitouches qui cachons bien notre petit jeu de dépravées une fois la soirée pratiquement achevée. Vous avez tout faux les gars : les françaises sont exclusives, exigeantes et compliquées, sous des airs de coolitude pour poser leurs griffes et un contrat de mariage plane presque au dessus de votre tête. Et si vous vous rendez sur la côte ouest, vous êtes réputées pour être sales, impolies, et le charme à la française que l’on vous accorde sur la côte est, n’opère pas vraiment là-bas.

20130920_145658

American life = amazing, awesome !
Parfois je me sens dans une exagération constante. Tout est « trop génial », tout est superbe, tout est « funny ». Nous français, sommes un peu pessimistes, à la limite de l’impolitesse parfois, c’est vrai. Mais eux c’est le contraire, à l’extrême. « Welcome in …, what can I do for you today ? Thank you for shopping in… See you soon ! Take care ! » quand en France, on vous dit simplement « Bonjour, Bonne journée, A bientôt ». Parfois j’ai l’impression de perdre du temps, et je ne vous raconte même pas au téléphone. Donc c’est la courtoisie et nous, on interprète ça comme étant de l’hypocrisie à l’extrême. Mais tout de même il faut l’avouer : j’adore ces différences culturelles, j’adore les gens. Ils sont très décomplexés, beaucoup plus nice que les français, la plupart du temps, disponibles et entreprenants pour vous venir en aide, et pas du tout timides (ce qui m’impressionne tous les jours, souvent, même si je travaille dans la comm’). Et aussi, il y a les dates. J’ai expérimenté cela malgré moi, et il n’y a pas à dire, c’est très très différent.

20130829_180248

Les dates, ce qu’il faut savoir en version courte.
Comme nos amis américains ne sont pas complexés du tout, ils osent facilement venir vers vous, vous aborder en toute simplicité, draguer pas très subtilement mais sans être dans la lourdeur absolue et dans le vulgaire (en ville, en club c’est autre chose). Donc il n’est pas rare qu’à la sortie de l’école, ils viennent tout simplement se renseigner. Mais ce n’est pas comme dans les films. Déjà, un américain va prendre du temps avant de vous proposer un date. Il ne va pas vous proposer un verre ou une sortie si facilement. Il vous parle et d’un coup il s’en va, il retourne à son quotidien. J’ai expérimenté et j’avoue, je suis restée plantée là, à réfléchir deux minutes à ce qu’il venait de se passer. Ca m’a laissé hyper dubitative, surtout que je n’avais rien demandé et que je n’étais pas intéressée, mais je me suis faite littéralement abandonnée tout de même ! Ils retournent à leur petit quotidien, en un claquement de doigts. Et ce que m’ont expliqué des amies européennes (pas les frenchies), c’est que la monogamie n’est pas vraiment innée. Donc, tant que vous n’abordez pas le sujet avec votre american boy (et il ne faut surtout pas l’aborder trop tôt sauf si vous voulez le faire flipper et prendre ses jambes à son cou), les américains ont plusieurs partenaires. Ca ‘papillonne’ par ci par là, ça ne se décide pas facilement.

20130920_134614

Mes amies célibataires sont hyper réticentes face aux propositions. Et c’est vrai qu’en France et les pays européens voisins, quand on rencontre quelqu’un, on se concentre, on approfondit la relation, et puis ça passe ou ça casse, on passe à autre chose ou pas, mais nous sommes majoritairement exclusifs dans la relation. Donc, il faut revoir ses exigences, sa façon de penser. Pour moi cela reste compliqué, je ne vois pas comment on peut se décider si on approfondit pas plus que ça. C’est une conception très différente et je me demande encore jusqu’à quel point ce n’est pas de la superficialité dans les rapports humains… On veut tout, tout de suite, on ne veut pas se tromper ou passer à côté de quelque chose qui pourrait être mieux… A développer plus tard, avec plus de recul.

20130809_180719

Régime végétalien… Ou presque.
La première fois que je suis allée à New York il y a quelques année, j’ai fait resto toute la semaine (et j’ai perdu 2kg d’ailleurs mais passons ^^). C’est une toute autre affaire quand il s’agit de faire les courses. Essayer de manger sainement coûte très cher, alors qu’aller au restaurants/diners/fast foods etc. tous les jours, peut vous remplir le ventre pour quelques dollars seulement. Donc oui j’ai inévitablement pris du poids et je me suis reprise en main, mon compte bancaire en chute libre. Je bois du thé 3 fois par jour et sans sucre, alors qu’en France il m’était impossible d’en boire tant je détestais cela, j’ai arrêté les boissons sucrées tout au long de la journée parce qu’ici tout est beaucoup plus sucré, même le coca, sprite et autres boissons que vous connaissez en « formulation européenne », j’ai dit adieu à la viande (à part quand une miraculeuse boucherie croise mon chemin).
D’ailleurs, les américains mangent presque exclusivement du boeuf, du bacon et du poulet. C’est tout. Je n’ai même pas encore pu trouver autre chose. Et en poisson, du saumon, essentiellement. Donc j’ai dit hello aux fruits et légumes bio, tout droit venus de Californie. Ils sont bien meilleurs que ceux que vous trouvez en France, c’est le côté positif, même si je ne pense pas que nous partagions la même version du bio.

20130815_202640

Et puis il y a les restos français.
Parce que c’est bon de se remémorer la France, même si je suis très heureuse d’être aux States. C’est un petit plaisir que j’essaie de m’octroyer une fois la semaine, en allant dans des pâtisseries ou dans des restaurants français. Purée maison et poulet, que du bonheur dans une simplicité qui pourrait vous déconcerter en France, mais pas ici. Et souvent dans des endroits atypiques ou avec beaucoup, beaucoup de charme. Jardin, arrière-cour, brique typiquement new-yorkaise, style boudoir avec une imposante bibliothèque qui vous entoure, écrans géants pour regarder le match de baseball ou de football américain…
Et l’autre habitude que j’ai prise (et je vous passe les détails de la visite quotidienne du Starbucks avec les class mates après les cours, le petit plaisir pour s’évader du cadre scolaire, décompresser et respirer… Mention spéciale pour le Chocolate Chaï Latte avec chantilly); c’est d’aller bruncher tous les weekends.

20130814_205407

Le brunch.
Je le faisais de manière plutôt rare en France, ici j’en suis complètement dingue. C’est un bon moyen de sortir de chez soi, de sortir des révisions, de passer du temps avec ses amis et parfois même de faire des rencontres. C’est raisonnable pour le portefeuille, c’est parfois des quantités à volonté, des jus de fruits ou de l’alcool, mais surtout c’est un vrai moment de partage où je prends un plaisir simple mais immense à manger et découvrir de nouveaux plats, entourés d’amis, des anecdotes parfois croustillantes, du rire et des discussions intéressantes, essentiellement sur nos expériences d’expatriés venus des quatre coins du monde, ou simplement avec des américains curieux. Enfin bref, c’est une vraie routine qui rappelle que l’on est socialement épanouis, tout simplement.

Oui, j'ai testé le cinéma en plein air cet été, entourée de gratte-ciel

Oui, j’ai testé le cinéma en plein air cet été, entourée de gratte-ciel !

Le pays du shopping.
Certes, les goûts et les tendances sont différentes mais les tentations peuvent être énormes, si vous êtes patients (pour trier) ou bien décidés. Les magasins sont très nombreux, et quand on a une passion pour la beauté c’est le top : tout est moins cher. Sauf les marques européennes et encore, il y a de nombreux magasins qui proposent des grandes marques à prix dérisoires, comme Century 21 ou Nordstrom Rack par exemple, souvent du -40% et parfois du -70%.
Et bien-sûr dans les marques qui coûtent moins chères ici, il y a les Levi’s, les Vans, les Nike, les Converse, toutes les marques de cosmétiques qu’il y a en France (MAC, Nars, Gemey, Laura Mercier, Marc Jacobs Beauty, Hourglass…). Et en marques à découvrir, il y a Old Navy, American Eagle, Tarte, Aveeno, Buxom, EOS et j’en oublie…

20130812_194246

De l’avantage du compte en euro.
A chaque fois, la devise joue en notre faveur, même si les prix affichés à New York exclus les taxes et les tips. Pour faire simple, la taxe de l’Etat de New York est de 4%, la taxe de la ville de New York City est aussi de 4%, et enfin il y a une taxe de transit de 0.375%. Ce qui fait un total de 8,375%, valable pour tous les produits achetés sauf les chaussures et les vêtements dont le prix est inférieur à $110. Dans ces cas-là, la taxe totale appliquée est de 4,375%. Enfin bref, j’attends toujours d’être à la caisse pour avoir la surprise du total TTC.
Aussi, durant une semaine tous les ans en Janvier, les vêtements et chaussures dont le prix est inférieur à 110$ sont entièrement détaxés. J’attends patiemment cette semaine ! Il y a aussi le Black Friday, le vendredi qui suit le repas de Thanksgiving, où les magasins et sites US proposent des soldes conséquentes pour lancer la saison des achats de Noël…

20130816_145832

Des français un peu partout.
A NYC, touristes ou expatriés, la communauté de française est très conséquente, bien plus qu’ailleurs aux USA. Cela peut faire plaisir, d’entendre du français et dans les cas où je n’ai pas envie ou le temps de discuter, je me contente de parler anglais et c’est ni vu ni connu ! Certaines rencontres sont agréables, d’autres beaucoup moins : certains frenchies ont vraiment pris la grosse tête en vivant à la Grosse Pomme, mais il est vrai que certains modèles de réussite font rêver.

20130816_163517

En conclusion.
Le choc culturel est fort. Même en étant un véritable caméléon, quelques ajustements sont et seront nécessaires, mais je vois déjà la vie sous un nouvel angle. Je profite à fond, j’ai beaucoup de projets en tête, je ne sais pas encore combien de temps je reste, mais je sais que je veux rester à tout prix !

20130822_221637

Publicités

31 réflexions au sujet de « La Vie à la New Yorkaise »

    • Je posterai des adresses bien-sûr 😉 Comme ça si un jour tu te décides… 😛
      Oh merci beaucoup ça me touche énormément, c’est le premier dans le genre sur le blog, j’avais un peu peur… 🙂

  1. J’ai adoré te lire… Non mais c’est quoi ces manières les mecs américains? Bande de goujats ! ^^ Mais sinon ça fait très très envie… Il faut que tu nous donne tes bonnes adresses 😀 En tout cas profite bien de cette incroyable expérience, si après seulement 2 mois tu arrives déjà à t’adapter et à envie de rester c’est que c’est un endroit qui te correspond vraiment ! J’ai vécu à l’étranger aussi et il m’a fallu du temps pour m’adapter à un mode de vie différent…

    • Oh merci merci merciiiii c’est le premier comme ça j’avais quelques appréhensions x)
      Oui c’est prévu que je fasse un autre article avec les bonnes adresses, mais j’attends d’en avoir plus encore ! 🙂
      J’ai très très envie de rester mais pas sûre que ma banque accepte !.. C’est quand même une ville hyper chère…

  2. Cet article est super, on voudrait qu’il soit encore plus long tellement c’est bon ^^
    Très intéressant la vision de la petite frenchie, et les relations amoureuses (ça ne donne pas très envie d’ailleurs…)

  3. Merci pour ce très bel article !
    Comme tu le sais, c’est mon rêve absolu d’aller à New York alors là, tu me fais rêver ! 😉
    Enjoy chaque moment, tu vis des instants uniques et magiques !! 😉
    Gros bisous !!

  4. Je ne laisse pas souvent de commentaires sur ton blog et pourtant je ne rate pas un seul article!! mais là, impossible de ne pas te laisser de com, je ne peux que te dire de profiter à fond de cette expérience, que ton article est très bien écrit et surtout que New York me manque!!!! Avec l’homme nous sommes rentrés en France il y a 10 jours seulement et déjà nous ne pensons qu’à notre prochain séjour là-bas!!
    Continues de nous régaler de tes aventures et surtout de tes découvertes make-up!!j’ai failli tomber dingue tellement tu as envie de tout acheter à NY.
    Bisous bisous et Enjoy

  5. Whaouw !
    Super article 🙂 on le vis un peu avec toi comme ça.
    Je suis heureuse de voir que tu profites, j’aimerai partager les brunchs avec toi !
    Par contre, bon à savoir, Roméo n’est pas à NY …
    Petite demande pour le prochain article 🙂 : des photos de ton quartier, de ton petit chez toi, histoire de partager un peu ton quotidien !

    Gros bisous ma belle ❤

  6. Wow, super article! Merci beaucoup pour tout ce petit résumé!! 🙂

    Je suis partie en 2011 pendant quelques jours à NYC avec ma grande soeur et mon beau-frère, certaines choses que tu cites me parlent beaucoup, d’autres un peu moins, mais en tout cas ça me rappelle des souvenirs et je t’en remercie! 🙂 en tout cas profite à fond car tu as une chance énorme de vivre là-bas, ça n’arrive pas à tout le monde!

    Bises de France! 🙂

Commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s