Haircolor Remover : un beau raté

C’est le petit récit du dimanche. J’ai voulu changer de tête, cela fait un moment que ça me tenait à coeur, et bam, catastrophe. Vous le savez, j’ai les cheveux très foncés et je les assume très bien avec mon teint très pâle. J’ai voulu effacer toutes mes anciennes colorations pour récupérer mes reflets roux, voir ce qu’il en était et aller dignement chez le coiffeur et lui faire offrande de ma tête, c’est-à-dire faire ce qu’il veut et la couleur qu’il veut (oui oui, en ce moment j’ai cette lubie, je veux changer de tête!) et donc j’ai lu beaucoup de revues à propos de ce produit qui marchait bien.

20131114_135309

Et j’ai donc pris mes précautions, bien lu le manuel, laisser moins de temps que prévu… Et je me suis retrouvée châtain foncée, avec les reflets roux (qui sont naturels) exagérés et les racines presque blondes… Plus jamais ! Pour rattraper le massacre, j’ai re-fait deux couleurs par dessus, mais mes racines ont très vite repris le dessus… Bref, pour moi c’est un 0 pointé sur ce produit. Vivement mon prochain rendez-vous chez le coiffeur.
En conclusion, mes cheveux ne sont pas abîmés grâce aux soins que je faisais très régulièrement avant, et grâce à ceux que je fais depuis aussi… Mais côté couleur c’est assez catastrophique : les reflets ressortent 100 fois plus que naturellement. Moi qui ne faisait jamais de couleurs à la maison, une chose est sûre : plus jamais !

Publicités

16 réflexions au sujet de « Haircolor Remover : un beau raté »

  1. J’ai eu très peur quand j’ai vu ton titre « HAIR REMOVAL color »…tu devrais le mettre dans l’autre sens (hair color removal). Mais sinon je n’ai jamais entendu parler de ce genre de produit, mais c’est pas le genre pour lequel j’aurais eu confiance de toute façon…mais bon, si tu arrives à rattraper le truc, tant mieux !

    • Ha oui hahaha x) je n’ai pas relu, merci! Je n’en avais pas fait avant non plus, je n’avais aucune confiance non plus, et finalement mes maîtres de stage ont bien lu le truc avec moi et soit disant au pire des cas le produit devait être inefficace mais pas décolorer… Et oui par chance j’ai pu rattraper sans problème en achetant une coloration de coiffeur car clairement j’aurai eu honte d’aller chez le coiffeur aussitôt après… Du coup le coiffeur sera pour le mois prochain !

    • Voilà pourquoi je ne recommencerai pas… C’était une première et une dernière pour moi. Surtout qu’en conséquence j’ai du re-faire deux couleurs chez moi, moi-même (aidée par une copine) ^^. Mais on a acheté des produits de salon pour récupérer le massacre. Et le mois prochain j’irai chez le coiffeur comme prévu, et je lui ferai quand même offrande de mes cheveux ^^

        • Non mais j’ai eu beaucoup de chance… Avant je faisais énormément de soins du coup ils étaient vraiment au top et maintenant je fais un masque en plus dessus. J’ai eu peur que les pointes soient abimées ou qu’ils soient cassants (les premiers jours j’inspectais la baignoire comme une malade) et finalement rien du tout, ils sont toujours brillants et doux mais merci les soins quoi ! Et du coup là je les laisse se reposer jusqu’au mois prochain (où j’irai vraiment chez le coiffeur mais je crois que je me préfère brune quand même, après avoir expérimenté le blond vénitien la semaine dernière x) )

          • Le coiffeur a l’étranger…C’est toujours délicat puisque ça coûte une blinde (entre le Canada, les US et Londres qui ont tous un prix qui tourne autour des 60€, la palme d’or revient à L’Australie qui m’a coûté un bras. Du coup quitte à mettre cher de toute façon, je suis allée chez un coiffeur canon pour relooking coupe + coloration. ça m’a coûté 200€…) et que le vocabulaire capillaire en anglais, bizarrement, on le connaît pas des masses en fait ! La première fois est toujours un peu compliquée !

            Le conseil dans ces cas là c’est les écoles de coiffure (t’as des offres assez régulièrement) pour des prix très réduits, ou les coiffeurs sur les campus (la mienne au Canada était super et elle ne me coûtait que 40$ + tips).

            • Oui en effet c’est bien 60€ partout où je me balade, shampoing coupe séchage…
              Hmmmm non ce n’est pas le vocabulaire qui m’effraie, surtout qu’au final pour mon cas c’est hyper simple avec le peu qu’il y a à faire car je ne veux pas trop qu’on touche à la coupe, mais juste je voulais voir ma couleur naturelle avant de décider ce que j’allais demander au coiffeur; lui dire de faire ce qu’il voulait ou refaire ma couleur habituelle…

  2. Oh ben zut, quelle déception Marie, j’ai vécu le même genre d’expérience, il y a longtemps, en voulant me faire une permanente maison. Je me suis retrouvée avec les cheveux grillés tel un canard qui a pris la foudre O_o 😦 Pour le coup, heureusement que les cheveux repoussent car il ne restait plus qu’à les faire couper (un petit carré court) et je les ai fait teindre en noir pour camoufler la « couleur grillée ».
    Continue à en prendre bien soin.
    Et mille mercis pour tes conseils sur la poudre Hourglass, et c’est très sympa aussi de nous faire partager ton quotidien new-yorkais. J’espère que tu es bien équipée pour le froid.
    Et bon courage pour tes cours. Bisous.

    • C’est toujours avec plaisir !
      Oui c’est ma plus grosse cata capillaire à ce jour ^^ mais bon pour le coup j’attends un peu avant d’aller chez le coiffeur et j’ai de la chance, ils ne sont pas abîmés du tout….
      Oui je vais justement faire un article concernant mon « équipement » pour le froid, je le publie bientôt je pense !
      Et merci ! Je m’accroche, dernière ligne droite. Bisous

Commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s