Ces choses françaises que j’emporte à New York #1

Le temps est passé à une vitesse folle, un peu trop à mon goût. Je suis arrivée le 18, sans ma valise d’ailleurs, et on est déjà le 26 pourtant j’ai l’impression de ne pas avoir pu faire et pu voir tout ce(ux) que j’espérais. Ce sentiment de frustration est terriblement oppressant. J’ai profité à cent pour cent de la France en terme de nourriture (il n’y a pas à dire, manger français c’est AUTRE chose et la nourriture américaine ne me fait pas rêver, je ne manque de rien, absolument rien), en terme de fringues (parce que Petit Bateau, ma marque favorite, n’est qu’à Beverly Hills aux USA…) et aussi un peu en terme de soins pharmaceutiques. Avène, Klorane et Bioderma coûtent extrêmement chers là-bas. Donc je me suis dit que c’était intéressant de commencer par ce que je remporte en France en terme de cosmétiques pour commencer!

ce-que-je-ramene-a-ny-1

Avène:
Bon vous le savez, à quel point j’aime cette marque. Et les produits me manquent beaucoup. A New York, il y a quelques produits Avène mais comptez minimum $28 par produit, et il n’ont pas tout. Enfin, ils n’ont presque rien en fait. Donc j’ai pris

– Gel Nettoyant Cleanance
– Eau Nettoyante Cleanance
– Lotion Cleanance
– Crème Hydrance Légère

Bioderma:
Pour trouver de l’eau micellaire en pharmacy c’est un peu le parcours du combattant. Du coup j’ai pris plusieurs bidons de la très chère (aux USA) Bioderma Créaline, en format voyage et en format standard.

Klorane:
Malheureusement je n’ai pas pu mettre la main sur mon chouchou, du coup je n’ai acheté qu’un gel douche.

Phyto:
Pareil, cela coûte super cher chez Sephora US. Du coup j’ai pris 2 shampoings Phytocitrus et le masque de la même gamme.

Côté soins, c’est à peu près tout. Et côté parfums…

J’ai eu un énorme coup de coeur pour Francis Kurkdjian. Je ne connaissais pas du tout avant de faire ce stage dans une société de fragrances et bougies. Et quand je suis allée sur le site j’ai eu un gros, mais gros, comme énorme, crush et mes tripes me disaient de courir à la boutique rue d’Alger sitôt arrivée à Paris. Malheureusement je n’ai pas eu le temps de passer à la boutique mais je suis passée au corner du Printemps Haussmann, l’espace La Belle Parfumerie est une petite merveille. Et j’ai ressenti l’émotion que j’attendais. Quelque chose à l’état brut, pur et incontrôlable de fait. Et voilà c’est l’amour entre Oud et moi. J’ai aussi acheté une petite fantaisie, je fais des bulles comme une enfant et j’adore ça! J’ai pris l’odeur Herbe Coupée, c’est un régal pour les sens. Je me revois déjà au printemps il y a de cela maintenant plus de deux ans, à Bordeaux, dans l’herbe de mon jardin… Je divague, j’arrête là!

francis-kurkdjian-love-1

Publicités

11 réflexions au sujet de « Ces choses françaises que j’emporte à New York #1 »

Commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s